Historique

Qu’est-ce que la fouée ?

La fouée, que les boulangers surnommaient la galette, était un des moyens utilisés pour tester la température des fours.
Les fouées n’étaient pas spécialement confectionnées avec le reste de pâte à pain, car, en effet, les personnes chargées de cuire le pain confectionnaient intentionnellement ces morceaux de pâton aplatis entre les paumes des mains afin de savoir si la sole était chaude.
Certains boulangers les fabriquaient aussi à l’intention des ouvriers qui, le matin, les prenaient comme petit-déjeuner en allant au travail.

Durant la 2ème guerre mondiale, les familles se réunissaient pour faire le pain. Au retour de l’école, on cuisait les restes de pâte et on les garnissait de haricots blancs ou avec les produits de la ferme (rillettes, beurre…) pour donner aux enfants en guise de goûter et de dîner.

La fouée a été immortalisée par François Rabelais dans« Gargantua » où le village de Lerné, en Touraine, est la patrie des « fouaciers », ceux qui fabriquent et vendent les fouaces.

Dans ce premier restaurant troglodytique, à Marson près de Saumur, on la nomme la « Fouée » et il faut la voir, dans le four, s’étirer en gonflant et devenir un petit pain creux que l’on ouvre, tout fumant encore, pour la garnir de mogettes, rillettes, beurre salé et fromage de chèvre.

OUVERTURES DE LA SEMAINE :
Mardi 28 mai à 12H30
Jeudi 30 mai à 12H30 et 19H30
Vendredi 31 mai à 12H30 et 19H30
Samedi 1er juin à 12H30 et 19H00
Dimanche 2 juin à 12H30 
Autres jours et horaires d’ouverture : consultez la page « actualités »